Sauver les librairies...

Peut-on sérieusement publier un billet annonçant son coming out en tant que lectrice numérique et écrire quelques jours plus tard sur la nécessité de protéger les librairies ? Et bien oui, je n'ai honte de rien.

Source : http://cupcakesfortheeyes.tumblr.com/
La situation difficile des libraires est un débat récurrent depuis quelques mois. A qui la faute ? A l'essor de la vente en ligne, à la concurrence des grandes enseignes et à l'arrivée lente mais sûre des liseuses numériques en France.

C'est l'article du Télérama de cette semaine qui m'a donné envie de réagir.  Peut-être avez-vous croisé cette Une, à la fois jolie et terriblement angoissante :


Je ne vous détaillerai pas le contenu de l'article qui rappelle beaucoup de choses déjà connues : baisse du chiffre d'affaires, fermetures, précarité des libraires, prix unique du livre, le nombre toujours croissant de livres édités etc.

Mais que faire ? Ne pas se laisser tenter par les ebooks ? Ne plus mettre les pieds dans les bibliothèques municipales ? Non, en tout cas pas pour moi... Ni pour Télérama d'ailleurs puisque juste après cette Une on pouvait admirer une publicité pour le nouveau Kindle d'Amazon. Bref.

A mon sens, la première des choses à faire est d'acheter ses livres uniquement en librairies indépendantes. Plus de Virgin, plus de Fnac, plus de Cultura. Bien sûr, ces grandes enseignes ont l'avantage de proposer un nombre très important de titres alors qu'une librairie, faute de place bien souvent, a un stock limité. Alors pourquoi ne pas répondre "Oui" quand le libraire vous propose de le commander plutôt que de dire "Non non j'irai à la Fnac" ou "Non non je le commanderai sur internet". Ca sera déjà une bonne chose...

Les libraires ont d'ailleurs bien compris l'importance de ce problème de stock et de frustration du lecteur quand un livre n'est pas disponible, c'est pourquoi certains d'entre eux ont entrepris de se regrouper.

Les sites Place des libraires et 1001 libraires proposent ainsi un moteur de recherche vous permettant de savoir en deux clics dans quelles librairies indépendantes le livre que vous désirez lire est disponible. Si le titre n'est pas disponible dans votre librairie habituelle, vous pouvez le commander et aller le retirer quelques jours voire quelques heures plus tard. Astucieux non ?

Voici maintenant venu le moment du pacte ! Je m'engage ici même, en vous prenant pour témoins mes chers lecteurs, de ne plus acheter de livres dans les grandes enseignes sauf cas de force majeure (du type : plus rien à lire et pas de librairie indépendante dans les parages). Et j'indiquerai désormais systématiquement lors de mes critiques de livres la provenance de ceux-ci.

Alors amis lecteurs, êtes-vous prêts à passer ce pacte vous aussi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

Caroline Weiler a dit…

J'adhère totalement, mais à Genève, il n'y a plus de petites librairies, seulement des points presse et la Fnac et Payot :(
Jusqu'il y a deux ans, je n'allais jamais dans les grandes enseignes, je commandais mes livres dans la librairie de mes parents mais j'ai changé de pays et ils ont pris leur retraite donc ce n'est plus possible! Et l'autre jour, j'ai pêché, j'ai acheté mon livre chez Leclerc, genre le truc pour lequel je peux renier mes amis habituellement, mais je l'ai fait, il était là devant moi, à me crier "lis moi" et je n'ai pas pu résister. Les grandes enseignes sont le diable :( Je te suis dans ta résolution mais pour l'instant je n'ai pas trop de budget livres alors j'irai à la bibliothèque et je trouverai une petite librairie perdue au coin du Léman dès le moment voulu :)
Bises
Caroline

arlavor a dit…

Personnellement, je ne choisis pas d'acheter mes livres pour la librairie ou la grande enseigne mais pour le libraire. Si un libraire de grandes enseignes est un passionné, j'irais le voir, comme j'irais le voir s'il travaillait dans une librairie indépendante. En ce moment, je vais dans une librairie Chapitre car j'aime bien l'équipe de libraires, qu'ils sont aimables et passionnés.

:)

D. a dit…

Je te rejoins dans ton combat ! Les librairies vaincront !

Bulles d'infos a dit…

J'ai déjà passé ce pacte avec moi-même depuis quelques temps car l'ami vendeur de biens culturels dont le nom commence par un F m'horripile désormais pour plein de raisons. J'ai 2 super librairies près de chez moi et j'ai découvert le plaisir de me faire conseiller.
En revanche, dans le même temps, je louche un peu sur les liseuses afin de m'adonner à la lecture numérique donc est-ce que ça va de moi quelqu'un d'horrible ???

Poleen a dit…

J'aimerais faire comme toi et n'acheter que dans des librairies indépendantes, il faudrait que je le fasse, j'y pense depuis un moment mais trouve toujours une excuse pour aller dans une grande enseigne ... C'est mal !
Le pire est que j'adore la librairie pas très loin de chez moi, je n'ai aucune excuse ^^
Allez, je m'engage aussi (mais je m'autorise les bibliothèques municipales, par souci du manque de place dans mes bibliothèques chez moi ;))

lucie h a dit…

Merci pour cet article, j'ai bien peur que mon métier finisse par disparaître.

Marine a dit…

J'ai mon libraire et je ne passe presque que par lui donc oui je passe la pacte ;)

uneraisonparjour a dit…

Une librairie vient d'ouvrir dans ma rue. Incroyable, je pensais en effet qu'elles étaient voie de disparition. Je t'avoue que je fais l'effort d'y aller, pour à la fois sauver les librairies, mais aussi pour la vie de mon quartier, ca reste un lieu vraiment atypique et agréable ;) (ca change du franprix vois-tu ;)
La bise!
Victoire.

Anonyme a dit…

Je suis moi même libraire dans une grande surface culturelle et je voudrai réagir à certains a priori de nombreux lecteurs!

Certes nous travaillons dans des Fnac, Virgin, Cultura ou autres Leclerc mais nous sommes avant tout des libraires et non de simples vendeurs de livres... Nous aimons la lecture, nous aimons les livres et nous aimons partager avec vous nos coups de cœur et nos coups de gueule.. nous sommes des médiateurs culturels!
Malheureusement la librairie indépendante (que j'affectionne) est une voie sans embauche... Aujourd'hui vous pouvez trouver de vrais libraires dans ces grandes enseignes, des libraires qui par amour du livre et des lecteurs sont près à être payé au SMIC sans primes,13eme mois ou encore intéressement malgré leur BAC + 2/3/4/5! Parce que nous aimons notre métier, nous faisons des sacrifices! Comprenez bien que c'est soit la grande enseigne soit le chômage!
J'ai travaillé dans des librairies indépendantes et maintenant je suis dans un magasin à gilet, suis-je devenue incompétente??? Mes collègues aux parcours identiques également?
Alors merci à toi Arlavor pour ton commentaire qui me rassure!

Je dois dire que cet article m'effraie au plus au point. Après avoir vécu la fermeture d'une librairie je suis aujourd'hui (par nécessité) dans une grande enseigne et ce genre d'article me laisse perplexe... Si ces enseignes disparaissent c'est le chômage pour la moitié des libraires de France...
La librairie indépendante peut tout a fait cohabiter avec les grandes enseignes. Le prix du livre étant unique à vous maintenant de trouver votre libraire! Celui qui vous comprends, celui qui vous aiguille, celui qui vous écoute!

Ne nous mettez pas au chômage, j'aime trop mon métier pour me reconvertir...

Au passage:
La TVA du livre devrait passer à 7% au lieu des 5.5% actuelle dans le cadre du plan d'austérité. Une pétition est mise en ligne: http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N16249&fb_source=message

Merci pour la sauvegarde du livre, des libraires et des lecteurs!!!!!

Marie-Do Ado Mode d'Emploi a dit…

N'ayant plus de librairie dans ma ville malheureusement, il me serait difficile de passer un tel pacte, car où ailleurs que dans la grande enseigne qu'il nous reste acheter nos livres car je n'arrive toujours pas à commander par internet. J'aime voir et toucher le livre avant de l'acheter.

iloyamé a dit…

Moi j'ai la chance d'avoir une petite librairie pas loin de chez moi et je m'adresse à eux, en plus ils nous conseillent vraiment bien.
Donc je garde ma librairie !

Estelle a dit…

La situation est egalment difficile aux Etats-Unis ou la chaine Border's a carrement depose le hilan aores plus de 40 ans... Bizarrement, c'est la librairie indpendante de mon coi, (j'habite aux Etats-Unis) qui s'en sort, il y a roujours du monde mais il y a une vraie raison ppur faire le deplacement : une selection incroyable, de la musique, un cafe et des magazines de partout...

Feedback Baby a dit…

J'ai déjà passé le pacte voici déjà deux ans, depuis que j'ai occupé un poste de libraire vacataire dans une grande librairie indépendante dans ma ville.

J'étais énervée lorsque les gens me répondaient en effet "J'irai voir à la Fnac, eux, ils ont tout" (Fnac située dans la rue adjacente -_-) ou quand ils me demandaient "Vous savez où je peux le trouver ? Vous savez si la Fnac en a en stock ?". De quoi détester la grande filiale, sachant que je souhaitais être embauchée par la librairie...
Bref, depuis, je fais en sorte de soutenir les libraires, de passer commande et de ne pas hésiter à revendiquer mon geste !

Thomas MyBOOX a dit…

Sympa comme initiative !

Vous avez vu celle des "livres de George" ?
http://leslivresdegeorgesandetmoi.wordpress.com/2011/11/08/je-soutiens-mon-libraire/

Enregistrer un commentaire