Sous haute tension ~ Harlan Coben


De Harlan Coben, je n'ai lu que Ne le dis à personne, roman sorti en 2002 et adapté au cinéma par Guillaume Canet. 

C'est donc avec Sous haute tension que j'ai fais connaissance avec Myron Bolitar, personnage phare de Coben depuis 1995. Ceci explique peut-être les difficultés que j'ai pu rencontrer pour rentrer dans cette histoire et cette impression que beaucoup de choses touchant aux personnages notamment m’échappaient.  

Myron Bolitar est agent de sportif. Ancien jour de basket et agent du FBI, il gère la carrière de sportifs dont la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Un jour, Suze Trevantino, une joueuse de tennis dont il s'occupait, vient le trouver. Enceinte de 8 mois, elle a reçu sur facebook un message anonyme insinuant que Lex Ryder, son compagnon musicien, n'est pas le père de son enfant. 

Myron accepte donc de mener cette enquête au risque de se trouver confronté à son histoire familiale sur laquelle plane l'ombre de son frère mystérieusement disparu.


En principe, le tryptique Sex, drugs & rock n' roll est l'ingrédient idéal pour écrire un polar palpitant. En l'occurence, la réussite n'est pas totalement au rendez-vous. Je m'explique.

Outre cette impression d'être un peu à côté de la plaque due à ma méconnaissance de cette série, j'ai trouvé cette intrigue un peu trop fouillis, j'ai eu beaucoup de mal à suivre. Au delà de ça, l'histoire en elle-même ne m'a pas passionnée, peut-être suis-je passée un peu à côté.

Je suis un peu déçue car ayant beaucoup aimé Ne le dis à personne, je m'attendais vraiment à lire le même type de livres, doté d'un suspense haletant. Mais non.

Ce livre plaira aux lecteurs habituels de Harlan Coben. Pour ma part, je me dis que ça vaut peut-être le coup de reprendre la série de zéro. 

Sous haute tention de Harlan Coben
391 pages
Aux éditions Belfond

Merci aux éditions Berlfond et à Pauline de chez Athomédia pour ce partenariat.

Pour plus d'informations sur ce livre et son auteur, n'hésitez pas à faire un tour sur sa page facebook.

A suivre :










Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

sybille a dit…

Je n'ai pas encore eu l'occasion de faire la connaissance de Myron Bolitar...Souvent les fans de cet auteur sont déçus par la saga Myron Bolitar...c'est visiblement ton cas.
Je n'ai pas encore lu Ne le dis à personne non plus !

Ys a dit…

De Harlan Coben, je n'ai lu que "Ne le dis à personne", comme toi, et j'en resterai là car j'ai trouvé ce roman vraiment simpliste. Pareil pour l'adaptation.

Sasha a dit…

@ Sybille : Je ne me qualifierais pas de fan de Coben n'ayant lu qu'un seul de ses livres qui m'avait fait bonne impression (contrairement à celui-ci).

@ Ys : tu as raison, moi j'appelle ça des romans de plage, c'est divertissant mais pas inoubliable.

Enregistrer un commentaire